Mon enfant dit "non" à tout, comment faire ?

Mon enfant dit "non" à tout, comment faire ?

Depuis quelque temps, votre enfant vous répond systématiquement “non” à tout. C’est normal, pour grandir et s’affirmer, il a besoin de s’opposer...
Mais quel comportement adopter face à cela ? Voici nos conseils pour passer en douceur cette période d'opposition !


Soyez patient et ferme 

  • Soyez sur de vous : adoptez une voix calme et bienveillante, qui ne doute absolument pas d'être obéie ! Formulez votre demande par "quand tu auras fait ceci, tu pourras faire cela" (plus efficace que de donner un ordre direct).
  • Posez des règles claires : mettez vous à sa hauteur et employez des mots simples et précis tout en le regardant dans les yeux. La directive principale doit être contenue dans votre 1ère phrase.
  • Gardez toujours le contrôle de la situation : il est important qu'il sache ce qu'il peut faire et ne pas faire. 


Soyez compréhensif !

Le "non" peut également être un signe de fatigue, d'incompréhension ou de frustration. 

  • Gardez votre calme : essayez de toujours mettre des mots sur ses colères, ne vous énervez pas et si besoin isolez-le quelques instants.
  • Faites diversion : détournez son attention vers une nouvelle activité, jeu, dessin... pour qu'il passe vite à autre chose !
  • Ne restez pas sur un conflit : lorsqu'il s'est calmé, prenez le dans vos bras, rassurez-le, dites lui que vous l'aimez mais que ce n'est pas lui qui décide.

 
Faites attention à votre vocabulaire 

Combien de fois il nous arrive de répéter le mot "non" chaque jour ? Beaucoup plus que vous le pensez ! "Non ne touche pas à ça, non ne fais pas ça, non ne va pas là-bas..." L'imitation ça dit quelque chose ?
Essayez de doser l'emploi du "non", sans vouloir dire "oui" à tout bien évidemment. Vous pouvez par exemple dire "s'il te plait, repose ce vase sinon il va se casser". 
Par moment, c'est important de donner du sens à notre refus : "on a déjà lu 2 histoires, maintenant c'est l'heure de dormir, on en lira une autre demain, je te le promets."


Utilisez la communication positive

En utilisant une tournure de phrase négative, votre enfant a plus de chance de marquer un refus catégorique que de céder sans broncher. Veillez à vous adresser à lui d'une façon plus positive et bienveillante. Vous pouvez aussi transformer votre demande en jeu : "le premier qui range tous les jouets a gagné !"

 

En appliquant ces conseils, nous ne vous garantissons pas un enfant sage comme une image… Cependant, nous sommes sûres d'une chose : les “non” se feront bien plus rares à la maison 😉

Retour au blog